Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Un autre burnout ?

 

Le psychologue Herbert J. Freudenberger a été le premier à analyser un des sujets les plus en ‘’vogue’’ actuellement. Et voici le nouvel arrivant sur la scène professionnelle française : le burnout ou l’épuisement professionnel. Un cousin beaucoup moins connu de cette conséquence du surinvestissement dans l’environnement de travail est le burnout maternel. Ce phénomène est beaucoup plus caché et pourtant touche un nombre important de familles.

Dans le cas du burnout maternel nous parlons du mythe de la mère parfaite à l’image de la performance professionnelle qui envahit les espaces de certaines structures déshumanisées. Il traduit la course sans fin d’un individu dans sa quête de perfection qu’il n’atteindra jamais. Face à la charge du quotidien, la mère puise au fur et à mesure dans ses ressources et finit par se fatiguer. Pourtant, elle pense qu’elle n’a pas le choix et que le bien-être de son enfant mérite de se sacrifier. Chaque jour qui passe, elle se retrouve face à l’imprévisible, souvent seule. Elle pourrait alors compter pour l’épauler sur le soutien de son entourage qui ne vient pas. L’isolement social est de plus en plus marqué : l’identité s’effrite et les fondements de sa personnalité s’effondrent. La personne bascule dans le burnout.

Ce décrochage s’opère dans l’ombre, à l’image de l’invisibilité des femmes au travail comme le décrit Christophe Dejours dans L’évaluation du travail à l’épreuve du réel. En même temps, ce drame n’est pas le fait d’une fatalité. Alors la question de la place de la femme dans notre société s’impose : simple clone du modèle machiste ambiant ou femme arborant fièrement ses compétences, contributrice de notre société ?

©2013-2018 Unité Conseil - Tous droits réservés.